Croissance démographique de 6,5 % dans la région de Québec

François
François Cattapan
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La population de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec a atteint 765 706 personnes. Une variation de 6,5 % par rapport à 2006, indique le recensement 2011 de Statistique Canada. En comparaison, la croissance nationale était de 5,9 % et la croissance moyenne de toutes les RMR était de 7,4 %.

Ce nouveau coup de sonde de la croissance de la population confirme l'étalement vers la banlieue. La rareté des terrains où bâtir une résidence semble en effet amener de plus en plus les jeunes familles à s'établir dans la troisième couronne de la banlieue et la périphérie éloignée.

Ainsi, les plus fortes hausses de la population sont notées du côté de la MRC de la Jacques-Cartier au nord de Québec. Le phénomène se constate principalement à Sainte-Brigitte-de-Laval, qui a vu presque doubler son nombre de résidents entre 2006 et 2011 passant de 3 790 à 5 696. Les municipalités de Shannon (33 %), Sainte-Catherine (25,9 %), Stoneham (21,1 %) et Lac-Beauport (19,7 %) ont aussi solidement progressé.

Même situation sur la Côte-de-Beaupré, alors que Boischatel, la municipalité la plus près de Québec, a connu une hausse de 22,3 % de sa population, suivi de sa voisine L'Ange-Gardien à 20,8 %. Le phénomène se répète à l'extrémité est du territoire, dans le secteur de villégiature au pied du Mont Sainte-Anne, alors que Saint-Ferréol (16,4 %) et Beaupré (14,4 %) ont vu s'additionner les nouveaux occupants.

La Ville de Québec a pour sa part connu un rythme de croissance légèrement inférieure (5,2 %) à l'ensemble de sa communauté métropolitaine. Saint-Augustin a soutenu le même rythme, alors que L'Ancienne-Lorette (1,4 %) a souffert du peu de terrains qui restent à bâtir. Lévis a connu une meilleure performance en augmentant sa population de 6,7 %.

Seul secteur sous-performant, celui de l'Île d'Orléans a connu une baisse de sa population. Du côté de la MRC, on estime que la situation est due au vieillissement de la population, qui réduit le nombre d'occupants par habitation, et à la rareté des terrains résidentiels sur ce territoire principalement agricole.

Superficies et logements

Statistique Canada observe que dans Québec, «la superficie des terres s'élève à 3 349 kilomètres carrés, et la densité de population est de 228,6 personnes au kilomètre carré. En comparaison, l'ensemble du pays a une superficie de 8,9 millions de kilomètres carrés, et une densité de population de 3,7 personnes au kilomètre carré. La superficie des terres de l'ensemble des RMR s'élève à 92 649 kilomètres carrés avec une densité de population de 249,58 personnes au kilomètre carré.»

Au total, il y avait 345 892 logements privés occupés par des résidents habituels à Québec en 2011. Le changement au niveau des logements privés occupés par des résidents habituels de 2006 était de 8,8 %. Pour l'ensemble du Canada, le nombre de logements privés occupés par des résidents habituels a augmenté de 7,1 %.

Sans surprise, la région de Québec se maintient au 2e rang des agglomérations urbaines de la province derrière celle de Montréal. Sur le plan national, la capitale québécoise se hisse au 7e rang.

Lieux géographiques: Région de Québec, MRC de la Jacques-Cartier, Sainte-Brigitte-de-Laval Shannon Sainte-Catherine Stoneham Lac-Beauport Côte-de-Beaupré Boischatel Mont Sainte-Anne Saint-Ferréol Saint-Augustin Lévis Île d'Orléans Canada Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires