Opération charme pour Revenu Québec

Isabelle
Isabelle Chabot
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

En avril 2011, Revenu Québec est devenu une agence "autonome et imputable". L’objectif est que l’organisme percevant les taxes et les impôts possède les moyens et la marge de manœuvre pour le faire. Onze mois plus tard, un nouveau comité visant à rapprocher l’agence du citoyen et de l’entreprise est créé. Un premier bilan a été fait au sujet de la transition et de la transformation de Revenu Québec en agence autonome.

Ce nouveau comité permanent– il s’agit du cinquième créé – fera des recommandations au conseil d’administration en matière de service à la clientèle. L’amélioration de la qualité des services rendus est au centre des interventions ciblées à court terme par Revenu Québec. «Il n’est pas normal, par exemple, que quelqu’un qui paie 15 000, 20 000, 50 000 ou 100 000$ d’impôt aux deux niveaux de gouvernement se sente traité comme un paria s’il a oublié de cocher une case une année. Il faut que la relation entre nos employés et la population générale soit un lien de confiance», a expliqué le président-directeur général, Jean St-Gelais.

Des services en ligne ont notamment été ajoutés comme Mon dossier et ImpôtNet. En nouveauté, les heures d’ouverture seront prolongées en vue de répondre aux questions des citoyens durant la période de l’impôt. Une plage horaire le samedi est dorénavant prévue. Un deuxième centre de soutien technique a été ouvert à Shawinigan.

Depuis avril 2011, plus de 500 employés supplémentaires ont été embauchés et Revenu Québec prévoit engager 2700 autres personnes au cours des cinq prochaines années en raison des départs à la retraite.

Renforcer la lutte à l’évasion fiscale ou l’évitement

«À l’autre extrême, il y a les fraudeurs invétérés. Malheureusement il y en aura toujours des gens qui veulent tricher, frauder, ajoute M. St-Gelais. Notre rôle est de faire en sorte qu’on les décourage.» La cible de récupération fiscale, en date du 31 janvier, a été atteinte à 80 %. Joueur important dans le plan de retour à l’équilibre budgétaire, Revenu Québec a pour cible de récupérer 2,98 G $. En 2013-2014, la somme visée est de 3,6 G$.

«Les interventions sont centrées beaucoup sur le secteur de la construction avec de nouvelles initiatives», soutient le président-directeur général de Revenu Québec. Près de 39 000 interventions de contrôle fiscal ont été réalisées permettant de récupérer 235 M$ dans le secteur de la construction.

Du côté du président du conseil d’administration, Florent Gagné, le bilan est jugé positif. «Le travail est bien amorcé […], mais le virage vers une agence autonome ne pourra être complété et atteindre sa pleine maturité avant quelques années en raison de l’envergure de la machine administrative de Revenu Québec», a-t-il averti.

 

Québec Hebdo

Organisations: Général de Revenu Québec, Québec HEbdo

Lieux géographiques: Shawinigan

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires