Une année de labeur et d'apprentissage pour Élaine Michaud

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un an après son élection, la néo-démocrate Élaine Michaud (Portneuf-Jacques Cartier) dresse le bilan de son travail. Premier constat : son mandat de députée fédérale lui a appris énormément et lui a confirmé que la politique était bel et bien sa passion.

Élaine Michaud (Photo archives Québec Hebdo)

«J’ai vécu une année inoubliable, excessivement mouvementée au cours de laquelle j’ai appris chaque jour. Il y a beaucoup de stress, des horaires chargés, mais la politique, c’est ma passion. Je m’y retrouve et je suis bien entourée. J’ai une meilleure compréhension de notre société et du monde dans lequel on vit depuis que je suis députée», commence Élaine Michaud.

Pourtant, la jeune femme n’a pas toujours eu la tâche facile face aux conservateurs de Stephen Harper. En campagne, le Nouveau parti démocratique (NPD) avait annoncé vouloir faire de la politique autrement. Élaine Michaud assure que c’est toujours le cas, mais que le manque de coopération du parti au pouvoir complique les choses.

«Les conservateurs ne sont pas transparents. Ils refusent de divulguer leurs chiffres et ils sont avares d’informations, ce qui rend difficile la tâche de bien informer les gens et de rendre service aux citoyens. Les conservateurs disent avoir reçu un mandat clair de la population, mais ils doivent gouverner pour tous les citoyens», résume Mme Michaud.

Dossiers chauds

Malgré tout, elle poursuit son travail dans les dossiers qui lui tiennent à cœur. Ainsi, concernant l’eau contaminée dans la municipalité de Shannon, la députée a déposé une motion qui sera votée dans les prochaines semaines.

«Le gouvernement fédéral doit admettre sa responsabilité dans cette affaire. Il faut qu’il négocie de bonne foi avec les citoyens touchés et qu’il s’engage à décontaminer rapidement. Les gens gardent espoir, ils veulent continuer à se battre pour cette cause qui est juste», considère-t-elle.

À venir

Pour la suite de son mandat, Élaine Michaud entend bien sûr poursuivre son travail sur les trois dossiers majeurs de sa circonscription, à savoir ceux du quai de Portneuf, de l’aérodrome de Neuville et du TCE (trichloréthylène) à Shannon.

Deux autres projets devraient également la tenir occupée au cours des prochains mois. La députée de Portneuf-Jacques Cartier s’intéresse notamment au sort des militaires revenant d’Afghanistan. «Il y a beaucoup de militaires sur mon territoire et je viens moi-même d’une famille militaire. C’est un monde qui me tient beaucoup à cœur. Je veux travailler au niveau de leurs conditions de retour et des services qu’ils obtiennent de la part des Anciens combattants.»

Elle a aussi dans ses cartons un projet de bureau itinérant, question de se rapprocher des citoyens. «J’aimerais être disponible deux jours par semaine en faisant une rotation dans différentes municipalités. La circonscription couvre un territoire très étendu, ce qui fait qu’il est difficile d’établir un bon contact. Je veux trouver des solutions innovatrices pour être près des gens», termine Élaine Michaud.

À lire également : Bilan d'Élaine Michaud : ailleurs dans la MRC et langue française

L'Appel, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Nouveau parti, NPD, MRC Québec Hebdo

Lieux géographiques: Municipalité de Shannon, Quai de Portneuf, Neuville Afghanistan

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires