Ford met le paquet au salon de l’auto de Los Angeles

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les véritables surprises sont de plus en plus rares dans les grands salons de l’auto. L’arrivée de l’internet depuis quelques années fait en sorte que l’on peut suivre en temps réel les dévoilements. Les nombreuses fuites d’informations permettent aussi de voir bien avant les dévoilements officiels de quoi auront l’air les futurs modèles. Ainsi, la Cadillac XTS. Honda CR-V et Mazda CX-5 qui étaient toutes présentés en première au salon de Los Angeles avaient déjà été montrés sur internet.

Un salon tranquille sauf pour Ford

Si la plupart des constructeurs ont montré un seul véhicules, Ford a mis le paquet avec pas moins de huit modèles retouchés ou tout nouveau. Le modèle le plus attendu était le nouveau Ford Escape. Peu de photos avaient circulé sur internet, la conférence de presse était donc très courue. La surprise fut encore plus agréable en voyant le modèle. La petite boîte carré qui était le petit utilitaire le plus vendu au Canada a fier allure. Arches de roues gonflées, formes bien découpées, Ford y a mis de son kinetic design dans la sauce.

Au contraire du Ford Escape originel, qui avait gagné ses galons de premier SUV hybride au monde, le nouveau venu délaisse l’hybridation au profit d’un efficace 4 cylindres EcoBoost. Outre un 1.6 de 173 chevaux, l’Escape offrira aussi un 2.0 litres de 237 chevaux. À bord, le Ford Escape joue les technophiles en adoptant la nouvelle génération du système multimédia MyFord Touch, un système Park Assist l’ouverture automatisée du hayon par détection laser. Plus de V6 et pas de modèle hybride non plus.

Des Mustangs encore plus méchantes

Avec la prochaine génération de Dodge Viper qui s’annonce à 700 chevaux et la nouvelle Camaro ZL1 qui en offre 590, les 550 chevaux de la Mustang Shelby 500 GT ne suffisait plus à la tâche. Dans une course à la puissance qui ne semble pas vouloir finir, Ford a donc présenté en présence de Carroll Shelby lui-même la nouvelle Shelby  GT 500 qui augmente sa puissance brute de 100 chevaux. Il y a quelques retouches esthétiques et le moteur surcompressé de 5,8 litres est capable d’atteindre les 320 km/h.

Pour les autres Mustang, le V6 reste à 305 chevaux. Par contre, le V8 5 litres 420 chevaux  (au lieu de 412) et 444 pour la Boss 302. Un groupe circuit offre en prime des freins plus imposants et un différentiel autobloquant pour le pont arrière rigide. La petite chirurgie esthétique donne plus d'agressivité, à commencer par le nouveau capot. La grille de calandre est plus proéminente. Les prises d'air ont un maillage en nid d'abeille. À l'arrière, les trois feux à diodes rappellent un peu ceux du modèle original tout en montrant de la modernité. La Mustang a droit à un nouveau catalogue de jantes. Dans l'habitacle, on note l'arrivée d'un écran LCD de 4,2 pouces affichant notamment des données techniques. Les mélomanes apprécieront les nouvelles offres audio du Muscle car. Et puis, les sièges Recaro en cuir sont maintenant de série pour les V6 et GT.

Une Fiesta ST 5 portes

Présentée au dernier Salon de Francfort dans une version 3 portes, la Ford Fiesta ST Concept était à Los Angeles en version 5 portes. Elle devrait conserver son bloc de 180 chevaux. Le moteur est toujours tiré de la technologie EcoBoost et offre un moteur 1,6 litre turbo de 180 chevaux, une belle puissance pour une voiture de ce format. Cette ST s’inscrit dans la famille des petites sportives, tout comme la Focus ST qui offrira pour sa part 247 chevaux issu d’un moteur 2,0 litres turbo.

Des retouches chez Lincoln

Pour tenter de relancer des ventes qui ne lèvent pas haut, Lincoln a refait une beauté à certains modèles qui étaient présentés à Los Angeles. Le gros MKT, la version Lincoln du Ford Flex reçoit une nouvelle face avant et un bas de bouclier redessinés. Les moteurs restent inchangés et sont juste remis à jour. Ils sont désormais identiques à ceux de la MKS vue précédemment, en l'occurrence un V6 3,5l biturbo EcoBoost de 355 ch et son pendant atmosphérique 3,7l développant 300 ch. Tout ceci bénéficie évidemment à la consommation.

Le MKT reçoit surtout de nouveaux équipements électroniques comme la suspension adaptative en continu, le Lincoln Drive Control qui offre 3 modes de conduite – Normal, Sport et Confort – agissant notamment sur la raideur de suspension. En Sport, elle est plus ferme de 25 à 30 % et en Confort elle est plus souple de 15% que le mode Normal. Dans l'habitacle, un écran 4,2'' apparaît au centre du combiné d'instrumentation tandis qu'un écran tactile 8'' est intégré à la planche de bord. Les commandes du système sont regroupées sur le volant. Arrivée en concession au printemps prochain.

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2012. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires