14 sept.: L'éditorial de B. Charette

Benoit
Benoit Charette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le ras-le-bol des travaux routiers

J'ai quitté Montréal pour la Rive-Sud en décembre 1990. Au même moment, les instances gouvernementales avaient adopté la solution « temporaire » de mettre une voie à contre-sens sur le pont Champlain pour le transport en commun.

échangeur Turcot

Vingt ans plus tard, rien n’a changé. On ne parle plus d’heures de pointe à Montréal, mais de congestion de plusieurs heures par jour. Et le phénomène n’est pas que montréalais. La ville de Québec, autrefois épargnée par la congestion, n’y échappe plus; même la ville de Gatineau est souvent bloquée. Le réseau routier à plus de quarante ans; à Montréal, l’étalement urbain en est à sa troisième banlieue sans qu’aucun changement majeur ne se soit effectué sur le réseau routier. Cet été, des travaux d’urgence sur des structures qui menacent de s’effondrer paralysent plusieurs grandes artères. La société Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain inc. effectue des travaux de fin de semaine sur le pont Champlain.                        

L'asphalte du pont devait être arraché et remplacé par un revêtement bitumineux. Des joints de dilatation devaient aussi être remplacés dans les voies de circulation en direction de la Rive-Sud, et la congestion se poursuit pratiquement nuit et jour. Plusieurs portions de l’autoroute 10 doivent être repavées occasionnant autant de ralentissement. Je passe sous silence les travaux sur la 15, la 13, la 117 et les dizaines de sorties d’autoroute fermées. Bref, l’été est devenu un enfer annuel. Et comme notre bon gouvernement transige toujours avec le plus bas soumissionnaire, toute cette gymnastique est à recommencer aux cinq ans, car le réseau n’est pas fait pour un tel abus.

Un cafouillage sans nom

La façon dont l'ensemble du dossier du transport est géré est lamentable. En fait, les automobilistes ont littéralement été pris en otage tout l'été, résultat du cocktail de l'incompétence et de l'électoralisme de nos politiciens, tous ordres de gouvernement confondus. Est-il normal que tous les axes nord-sud en ville soient l'objet de travaux simultanément ? Est-il normal de prendre 90 minutes pour traverser la ville en plein jour ? Prendre le transport en commun ? Son état est encore plus pitoyable que le réseau routier.  Il est vrai que l’on voie une certaine amélioration du réseau routier, mais, en contrepartie, il n’y a pas de nouvelles infrastructures. Nous tentons de faire le mieux possible avec ce qui existe déjà. 

Le nombre de véhicules sur les routes ne cesse d'augmenter. Au Québec, plus de 4,5 millions de voitures étaient en circulation en 2006, soit un million de plus qu'en 1996 et près d’un autre million s’est ajouté depuis 2006. De plus en plus de personnes considèrent qu'elles ont impérativement besoin d'une voiture, car le transport en commun ne suit pas la demande.

En moyenne, les voitures et les camions parcourent chaque année une distance de plus en plus grande. Au Québec, de 1990 à 2005, le kilométrage parcouru a augmenté de 30 % pour les véhicules légers et de 45 % pour les camions lourds.

La consommation moyenne par véhicule ne baisse pas malgré les progrès technologiques. L'amélioration de l'efficacité énergétique des véhicules a été, en bonne partie, annulée par l'augmentation de la puissance, de la performance, du poids et des options.

Le gouvernement et les municipalités ont un double défi sur les bras, celui de bonifier le réseau routier en ajoutant des structures pour alléger la circulation et celui d’adapter enfin un réseau de transport en commun digne de ce nom. Mais pour faire cela, il faut beaucoup de temps, d’argent et de volonté politique, chose qui fait cruellement défaut en ce moment à tous les paliers de décision. Il faudra donc s’armer de beaucoup de patience où aller vivre loin des grands centres.

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut aussi l’entendre tous les vendredi à 14 :05 dans l’émission Dutrizac l’après-midi au 98,5 FM à Montréal

 

 

 

Lieux géographiques: Montréal, Québec, Gatineau Ponts Jacques-Cartier Pont Champlain

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires