12 oct. : Deux millions de Prius vendues dans le monde

Benoit
Benoit Charette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les nouvelles

Le premier constructeur mondial a estimé à 2,012 millions le nombre de Prius vendues sur la planète depuis le lancement du premier modèle. Toyota est un précurseur dans le domaine de l'hybride, une double motorisation à essence et électricité. La Prius, premier véhicule de ce type a avoir été produit et vendu en masse, a été lancée au Japon en 1997, avant d'être proposée sur les autres marchés mondiaux en 2000.

Sur l'ensemble des marchés mondiaux, elle a été vendue à 401 300 exemplaires entre janvier et septembre, soit presque autant que pendant toute l'année 2009. La Prius semble rester populaire malgré le rappel par Toyota en février de 437 000 voitures hybrides affectées par un défaut de système de freinage, dans le cadre d'une série de rappels massifs ayant touché au total 10 millions de véhicules de la marque dans le monde.

«La Prius a permis de réduire d'environ 11 millions de tonnes les émissions de CO2 sur la planète en comparaison des modèles à essence, à taille et performance égale» depuis son lancement, a assuré Toyota dans un communiqué. Le groupe voudrait vendre au moins un million de véhicules hybrides par an dans le monde «le plus tôt possible au cours de la décennie 2010».

Au Japon, où la majorité des Prius sont achetées, Toyota pourrait toutefois souffrir de la fin récente d'un programme de subventions gouvernementales accordées aux acheteurs de véhicules «propres», dont son modèle hybride vedette a profité.

Une Smart quatre porte sur un châssis Nissan

La petite Smart se vend à un niveau juste honorable au Canada, mais aux Etats-Unis, après l'euphorie du lancement, les ventes se sont tassés à un niveau difficilement acceptable pour les concessionnaires qui avaient investi dans l'ouverture de points de vente exclusifs. Il fallait réagir vite, et c'est ce qui a été fait. Profitant de l'accord-cadre entre le groupe Daimler et l'alliance Renault-Nissan, Smart USA annonce le lancement d'un futur modèle à 4 portes pour la fin de l'année prochaine.

Reposant sur une base Nissan Micra Européenne, ce futur nouveau modèle ne vise qu'à assurer l'intérim, avant l'arrivée d'une véritable nouvelle Smart à 4 portes, que nous attendons pour 2013. Mais alors que la véritable nouvelle Forfour sera vendue dans le monde entier, le modèle annoncé par l'esquisse officielle ci-dessus, ne sera vendu que sur le seul marché américain.

McLaren revient sur la route

Treize ans après la McLaren F1 (produite à seulement 106 exemplaires de 1993 à 1998), la MP4-12C marque le retour de la firme britannique à la voiture de série. La marque produira 1 000 exemplaires de sa future super sportive en 2011, mais selon ses affirmations 2 800 clients l'ont déjà réclamée dont 3 à Montréal.

Longue de 4,50 m, la MP4-12C est à mi chemin d'une Lamborghini Gallardo (4,35 m) et d'une Murcielago (4,61 m). Assemblée autour d'une cellule en carbone, laquelle affiche seulement 80 kg sur la balance, la nouvelle McLaren soigne son poids (1300 kg au total). McLaren insiste sur le fait que la totalité des pièces est développée en interne, y compris le moteur V8 3.8 biturbo fort de 600 chevaux qui permet au bolide d'atteindre 200 km/h en moins de 10 secondes. Tandis que la vitesse maximale est de 320 km/h. 
En position centrale arrière, le moteur est avancé au maximum derrière l'habitacle, afin de répartir au mieux les masses, ses organes périphériques (pompe à eau et alternateur) étant placé latéralement. Idem pour l'échappement qui ressort en hauteur entre les feux arrière.

Deux raisons à cette position inhabituelle, d'une part le tube est plus court ce qui de fait réduit le poids de l'ensemble du système d'échappement et d'autre part, l'extracteur d'air placé en partie basse pour l'effet de sol n'a pas besoin d'être découpé pour laisser passer le silencieux.

En revanche, la poupe recèle un aéro frein lequel permet une rapide décélération : moins de 5 secondes pour passer de 200 à 0 km/h et moins de 3 secondes pour stopper net à 100 km/h pour une distance de freinage de 30 m. Au chapitre freinage, un dispositif en carbone céramique est livrable en option, les ingénieurs ont préféré un système plus conventionnel pour la version de série : le poids toujours le poids ! Une fois installé à bord - la manoeuvre n'est guère aisée puisqu'il faut au préalable enjamber une large poutre structurelle - toutes les commandes s'avèrent parfaitement distribuées. Large comme la paume de la main, la console centrale regroupe le strict nécessaire dans un écran de type iPhone XXL.Les palettes de changement de vitesse étant au volant et la commande de frein quant à elle électrique permettent de gagner de la place. Pour le confort du pilote et de son passager, la climatisation bi-zone est réglage par le biais d'une commande placé sur chaque contre porte.

Les véhicules les plus polluants

Quelle est la marque automobile qui, dans son ensemble, est considérée comme la plus polluante ? Cela dépend évidemment des critères choisis, mais l'organisme américain Union of Concerned Scientists, l'UCS, possède une idée claire à ce sujet.

Selon cet imposant regroupement d'universitaires et de citoyens, la palme du pire constructeur va à Chrysler, tandis que celle du meilleur revient pour la cinquième année consécutive à Honda. Les critères choisis vont des recherches sur de nouvelles motorisations, sur les quantités de gaz à effet de serre émises et sur la pollution créée en moyenne par les parcs de véhicules. Les données examinées sont fondées sur les modèles 2008 qui ont été vendus aux États-Unis.

Si Honda a gagné la palme pour la cinquième année de suite, les constructeurs Toyota et Hyundai l'ont suivi de très près. Et le porte-parole de l'UCS, Jim Kliesch, met en garde les marques japonaises à ce sujet : « Hyundai, le petit nouveau à propos de l'écologie, pourrait rapidement devenir l'empêcheur de tourner en rond. » Viennent ensuite Volkswagen, Nissan, Ford, General Motors et Chrysler, qui ferment la marche. En fait, durant les dernières années, les constructeurs américains ont été à répétition considérés comme les pires par l'UCS.

L'Union of Concerned Scientists a été fondée en 1979 au Massachusetts Institute of Technology. Le premier petit groupe de professeurs et d'étudiants est maintenant devenu un organisme à but non lucratif comptant plus de 250 000 membres. Ceux-ci collaborent à rendre le monde plus sécuritaire et sain pour la santé ainsi que l'environnement.

Les Canadiens friands de voitures d’occasions

En 2011, selon l'analyste Dennis DesRosiers, les Canadiens achèteront un record de trois millions de véhicules d'occasion en 2011, en comparaison des 2,88 millions de l'année 2010. Déjà, de 2008 à 2009, il y avait eu une croissance importante de 5,9%.

Les véhicules d'occasion appréciés

En comparaison, les deux années récentes où il s'est acheté le plus grand nombre de véhicules légers neufs (autos, VUS, camionnettes et fourgonnettes) au Canada ont été 2007 et 2008, avec respectivement 1,65 et 1,64 million d'unités vendues. Le marché des véhicules de seconde – et de troisième ou quatrième main ! – est donc très important. En fait, l'augmentation de ces ventes d'usagés est remarquable si l'on considère qu'il y a à peine une décennie, en 2000, on avait écoulé exactement deux millions de ces « anciens » véhicules.

Plusieurs facteurs expliqueraient la popularité des véhicules d'occasion : leur grand nombre, leur faible coût grâce à la dépréciation importante, la qualité et la durabilité croissantes de ce qui roule sur nos routes, la grande durée de nombreuses garanties automobiles, ainsi que la capacité à pouvoir désormais rouler plus de 300 000 kilomètres avec ceux-ci sans craindre le pire.

Le président de DesRosiers Automotive Consultants pense que l'année 2010 se terminera avec environ 1,6 million de ventes de véhicules neufs, en réelle augmentation par rapport à 2009. Certains constructeurs font très bien en 2010, par exemple Ford, Audi, Chrysler, Subaru et Land Rover, tous avec plus de 20% d'amélioration de leurs résultats. Par contre, les Toyota et General Motors tirent le marché vers l'arrière, et ce malgré des efforts publicitaires et rabais importants.

Premières images de la Beetle 2012

C’est quelque part en Allemagne que les photographes aux aguets ont réussi à attraper quelques images d'un prototype de la future génération de la Volkswagen New Beetle, une voiture qui se fait attendre depuis plusieurs années. Affichant toujours une allure rétro, la voiture diffère surtout par la courbe de son pavillon, maintenant plus élancée. Et si les parties avant et arrière ne diffèrent que peu de celles du modèle actuel, on ne peut passer sous silence l'inspiration du design de la mythique Porsche 356. Ainsi, on obtient une allure à la fois classique et rafraîchie.

La "nouvelle" New Beetle sera commercialisée quelque part au cours de l'année 2011, en tant que modèle 2012. Le modèle cabriolet suivra l'année d'après.

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut aussi l’entendre tous les vendredi à 14 :05 dans l’émission Dutrizac l’après-midi au 98,5 FM à Montréal

Organisations: Toyota, Groupe Daimler, Renault-Nissan Nissan Micra Européenne UCS Union of Concerned Scientists Hyundai Ford General Motors Volkswagen Massachusetts Institute of Technology Groupe de professeurs DesRosiers Automotive Consultants Land Rover

Lieux géographiques: Canada, États-Unis, Japon Montréal Allemagne

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires