Succès pour le premier Forum québécois sur l'énergie

Antoine
Antoine Tremblay
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le premier Forum québécois sur l'énergie vient de prendre fin aujourd'hui à Shawinigan. Tout au long de ces trois journées, conférences, discussions, solutions et problèmes ont été partagés entre les personnes qui y prenaient part. Le directeur général du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ), Philippe Bourke, se dit très satisfait de cette rencontre dont l'enjeu principal était de faire le constat sur notre dépendance envers le pétrole.

Le directeur général du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ), Philippe Bourke, déclare que le premier forum québécois sur l'énergie est une réussite.

Même si ce thème était collé au Forum, il fallait être présent pour se rendre compte qu'il ratissait beaucoup plus large que ce qu'il laissait présager. «Le pétrole était une ligne directrice qui permettait de concentrer, affirme M. Bourke. Tout le monde en a besoin. Nous sommes préoccupés par son prix, nous nous en servons pour l'alimentation, nous nous en préoccupons parce qu'il a des conséquences sur la santé, etc. Il devenait le fil conducteur pour intéresser les gens sur le fond global.»

De 300 à 350 personnes représentants divers organismes de toutes les sphères de la société ont participé à l'événement. La suite leur appartient désormais. «La première étape consiste en une prise de conscience. Avec ce Forum, nous allons dans les gestes concrets. Nous allons nous donner un plan et nous choisirons des initiatives qui vont fonctionner selon chaque région.»

Pour la prochaine année, les démarches commenceront un peu avant ou tout juste après la période des fêtes et elle se déroulera jusqu'à l'automne prochain. Toutes les régions devront se donner un plan d'ensemble avec des objectifs individuels pour commencer. La mise en œuvre prendra plusieurs années souligne Philippe Bourke. L'horizon est fixé pour 2020 avec la déclaration pour correspondre avec les politiques publiques mises en place par le gouvernement.

La déclaration quant à elle fera un bout de chemin, par les signataires eux-mêmes. «Les organisations sont invitées à la signer et à demander aux autres de la signer. Les citoyens peuvent inviter les gens d'organisation à la signer, mais ne peuvent la signer eux-mêmes.»

Pour l'instant le Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec laisse retomber la poussière sur l'événement, même si certaines personnes souhaitent qu'il y ait d'autres rencontres. «C'était très exigeant. Je crois que c'était une réussite. Les gens sont contents et ça pèsera sans doute dans la balance, laisse entendre le directeur général, sans toutefois prendre d'engagement formel.

À la demande de plusieurs, un bilan sera produit au cours des prochaines semaines comprenant les présentations, les résultats de sondage, la liste des engagements et plusieurs autres points débattus lors du forum.

Organisations: Forum québécois, Regroupement

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires