Karma Kameleons célèbre une décennie de rock

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un spectacle-anniversaire à l’Impérial de Québec

Paillettes, perruques et performance colorée attendent les spectateurs le 19 novembre, à l’Impérial de Québec, à l’occasion du dixième anniversaire des Karma Kameleons. Le groupe hommage aux années 1980 fera défiler devant ses fans les meilleurs moments de la dernière décennie, avec des clins d’œil aux membres qui ont laissé leur empreinte musicale.

Marc de Chantal (Rock Pichette), chanteur du groupe Karma Kameleons,Véronique Roy (Nikki Star) et Gill Poitras (alias Gordon Graham), metteur en scène et coproducteur du spectacle célébrant les 10 ans de la formation de Québec. (Photo Véronique Demers)

Les nostalgiques des années 1980 pourront aussi admirer un montage d'extraits d'émissions télévisées telles que Les cités d'or, Goldorak, Albator, Candy, réalisé par l'ancien batteur Sébastien Dubois.

Le spectacle mis en scène par Gill Poitras, alias Gordon Graham, sera filmé en vue de produire un deuxième DVD, dont la sortie est prévue d'ici février 2012. Le premier DVD, «Live at the Québec Square Garden» tourné au Dagobert, est sorti en novembre 2008.

«Notre deuxième DVD sera à temps pour la Saint-Valentin!», a lancé l'ex-chanteur de la formation de Québec. «C'était difficile de porter les deux chapeaux à la fois, alors j'ai laissé le rôle de chanteur à Rock Pichette», a poursuivi le gérant et coproducteur du spectacle (avec Éric Bilodeau) résidant au Lac-Beauport.

Quant au principal intéressé, même s'il chante depuis neuf ans, c'est depuis trois ans qu'il a reçu le titre de chanteur principal au sein des Karma Kameleons. Rock Pichette, enfant illégitime d'Agathe Pichette et de Gordon Graham selon la petite histoire, se rappelle avoir pris part à un spectacle où l'ambiance était carrément survoltée.

«C'est arrivé à Tring Jonction, en Beauce, c'était comme une copie du spectacle de Bon Jovi au Colisée, mais en version plus petite. On a même lancé après ma guitare un soutien-gorge et une paire de bobettes!», témoigne le résident du quartier Lebourgneuf.

Festivals

Gill Poitras a voulu former un band hommage des années 1980 équivalant au Boogie Wonder Band pour les années 1970. «J'avais une vision depuis le début. Ça fait 10 ans, mais ce n'est pas la fin, c'est une étape. On est partis de cinq personnes; on a maintenant des choristes/danseuses (les Koketts) et une chanteuse», détaille le gérant. Véronique Roy (Nikki Star), de Saint-Georges-de-Beauce, est la troisième chanteuse à assumer le rôle.

Le leader des Karma Kameleons croit que l'année à venir sera composée de festivals. «On n'a jamais été présent au Festival d'été de Québec. On ne cadrait pas dans la programmation. Mais le fait d'être moins présent sur la Grande Allée, ça pourrait aider», convient Gill Poitras.

Groupe Québec Hebdo.

Pour obtenir plus de détails sur les Karma Kameleons: www.karmakameleons.com

 

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Diane Breton
    20 novembre 2011 - 08:59

    J'étais à l'Impérial de Québec hier soir, il y a longtemps que je n'ai pas passé une si belle soirée! La musique est formidable, les chanteurs sont sexy et ont un très grand sens de l'humour! J'ai été conquise dès les premiers instants et je ne voulais pas que cela finisse même si nous sommes restés debout durant 5 heures, incluant la file d'attente pour entrer à l'Impérial. Bref, je suis tombée en amour avec le jeune chanteur, il m'a fait rêvé...