Le ski de fond délaissé à la station Duchesnay

Pascale Lacombe
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plus de la moitié des pistes fermées par la direction

En trois ans, le parcours de ski de fond de la station touristique Duchesnay a été réduit de moitié, au grand désarroi des fondeurs de Québec. Les pistes sont passées de 57 km en 2009, à 25 km cette année, le tout avec une légère hausse du prix d’abonnement.

«Je ne sais pas si je vais m’abonner à nouveau l’an prochain», affirme Claude Chamberland, un retraité de Québec adepte de ski de fond. Sa femme et lui pratiquent ce sport depuis plus de 40 ans. La station touristique Duchesnay est leur endroit de prédilection depuis cinq ans. «À moins de 25 minutes de Québec, on ne trouve pas beaucoup d’endroits de la sorte», note-t-il.

Mais cette année, il est particulièrement déçu des changements apportés au parcours. «On nous avait avisés des «légères modifications» au parcours dans l’avis de renouvellement», explique M. Chamberland. Il reproche toutefois à la direction de ne pas avoir demandé l’avis des adeptes avant de faire de quelconques changements.

Plusieurs de ses compagnons de ski de fond ont tout simplement décidé de ne pas se réabonner. «Une baisse de 10% a été enregistrée cette saison», confirme le directeur de la station touristique Duchesnay, David Deslauriers, en poste depuis moins d’un an.

Le retraité, ainsi que d’autres usagés des pistes de la station ont envoyé des lettres au directeur et à la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), pour faire connaître leur mécontentement. «Il y a plusieurs rumeurs inquiétantes qui circulent, confie M. Chamberland: Le nouveau directeur, qui est dans le domaine hôtelier depuis 15 ans, aurait une vision plus touristique misant sur l’auberge. Et en deuxième lieu, la machinerie se fait vieille et on craint qu’elle ne soit pas remplacée».

Dorénavant, les fondeurs expérimentés n’ont qu’un seul choix s’ils veulent faire des sentiers plus difficiles. Certaines pistes très boisées ont été fermées. La majorité du parcours est constitué de chemins forestiers plus venteux et plus dégarnis d’arbres. «C’est aussi regrettable pour l’équipe de ski de fond les Hus-ski qui s’entraîne ici», se désole le retraité.

«Le ski de fond n’a pas été notre priorité», admet le nouveau directeur de la station touristique Duchesnay. Celui qui est en poste depuis le mois de juillet souligne qu’il ne peut répondre pour les autres années, mais affirme qu’ils n’ont pu faire autrement pour cette année. «Nous nous sommes rendus compte trop tard que certains ponts, notamment sur la fétiche piste 10, n’étaient plus accessibles à la machinerie. Nous n’avions alors pas de financement pour les remplacer», raconte-t-il avec regret.

De son côté, la responsable des communications des secteurs faunique et touristique de la Sépaq, Hélène Ayotte, apporte des réponses pour les années antérieures: «Nous avons voulu créer un pôle d’activités et il manquait cruellement d’hébergement dans la région. Nous avons donc axé nos actions pour créer une station complète». Depuis 1999, un comité de développement a été mis sur pied pour revamper la station touristique Duchesnay. La priorité a donc été mise sur la réfection des bâtiments, sur la construction de l’auberge et du spa.

Mais le ski de fond n’a plus la cote. C’est plutôt le ski Hok et les raquettes, qui sont plus «tendance» raconte Mme Ayotte de la Sépaq. Les skis Hok, des skis assez courts, entre la raquette et le ski de fond, sont devenus la coqueluche à la Station touristique Duchesnay. «On a voulu innover cette année avec les skis Hok, qui sont du Québec. Lors du premier essai de ces derniers, dans un groupe de sept personnes, deux d’entre elles en ont achetés après leur utilisation», souligne le directeur.

Il n’y a toujours pas de plan précis pour l’an prochain, mais le directeur de la station touristique Duchesnay assure que le parcours ne sera pas réduit et qu’il n’est absolument pas question de retirer l’accès aux pistes de ski de fond aux gens de Québec pour en réserver l’accès qu’aux touristes.

 

Le Jacques-Cartier, membre du Groupe Québec Hebdo

 

IMG_2624_2

Organisations: Station touristique Duchesnay, Sépaq, Société des établissements de plein air du Québec Québec Hebdo

Lieux géographiques: Québec, Jacques-Cartier

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • julie
    23 janvier 2012 - 16:45

    Nous pensons que nous allons changer de centre de ski de fond. Avec moins de 25 km de piste, c'est pour le classique! Pour le pas de patin, c'est seulement 12 km; donc on tourne en rond....La SEPAQ est gérée comme le reste du gouvernement...tout croche...

  • Robert Lachance
    20 janvier 2012 - 15:22

    Je n'y suis pas allé encore cet hiver mais là je me questionne réellement à savoir si je vais y retourner comme par les années passées. Tout simplement décevant cette nouvelle. En tant que contribuable qui a à coeur la pratique sportive et les activités de plein air, je suis déçu de cette position prise par la SEPAQ.

    • Pierre Garneau
      20 janvier 2012 - 17:36

      J'ai été très déçu l an dernier de savoir que la #14 était fermée definitivement. J adorais faire cette piste et arrêter manger a la jonction de la #13. D où viennent ces décision?