Le disc golf, ou jouer au golf avec un frisbee

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le disc golf, c’est un peu jouer au frisbee en suivant les règles du golf, mais en excluant le décorum qui entoure le sport de Tiger Wood. Poussé par Sylvain Mercier et Sébastien Marthouret, ce sport déjà populaire aux États-Unis fait son entrée à Québec.

Avec ses parcours au nombre de coups standard appelés par, ses drives, ses approches et ses putts sur le green, le disc golf a ce qu’il faut pour piquer la curiosité des golfeurs amateurs. Et contrairement au maniement des fers et des bois, tout le monde sait lancer un frisbee… ou plutôt des frisbees puisque le sport implique tout un assortiment de disques de plastique.

En fait, seul le trou diffère. Au disc golf, l’objectif est plutôt de lancer le frisbee dans un panier qui peut être transportable ou fixe. Pas de panier mais envie d’une petite partie de frisbee version golf? Les joueurs trouvent aussi leur compte en visant un élément du parcours comme un arbre, tout simplement.

«On prend le golf et on enlève tout le côté manucuré. À la place on a un frisbee qui nous permet d’aller chercher le même feeling quand on réussit un birdie. On peut aller jouer avec son conjoint, ses enfants, c’est donné à tout le monde de lancer un frisbee», indique Sylvain Mercier.

Résident de Duberger depuis peu, Sylvain Mercier a fait la connaissance du disc golf alors qu’il habitait Montréal. Quand il a transporté ses boites vers la capitale, il a apporté avec lui son sport de prédilection.

Et quand il a organisé son premier événement disc golf à Québec l’année dernière, il a fait la connaissance du Fidéen Sébastien Marthouret. Ensemble, les deux passionnés ont mis sur pied l’Association disc golf Québec. Leurs objectifs : organiser des tournois, mais également amasser des fonds pour faire l’achat d’équipement et peut-être même installer un parcours permanent.

«On aimerait être davantage reconnus et avoir notre site permanent pour ne pas avoir à toujours trimbaler l’équipement. Il y a plusieurs parcs propices à la pratique du disc golf à Québec. Par exemple, un sentier de ski de fond peut faire parfaitement l’affaire», résume Sylvain Mercier.

Un premier tournoi

Les deux amateurs de frisbee ont trouvé un premier partenaire dans leur quête de terrain de disc golf : Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. La municipalité sera l’hôte du premier tournoi de l’année dans la région de Québec ce samedi au parc du Grand Héron.

Au menu, une clinique de disc golf – des 36 personnes inscrites une semaine avant l’événement, une grande majorité était néophyte en la matière – avant d’entrer dans le vif du sujet : un 12 trous en mode départ simultané.

Après ce coup d’envoi, plusieurs autres activités devraient avoir lieu à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier au cours de l’été. Des cours de disc golf pourraient même être proposés. «Notre but, c’est d’avoir assez de joueurs à Québec pour clancher la gang de Montréal!», termine Sylvain Mercier

L'Appel, membre du Groupe Québec Hebdo

Pour en savoir plus sur le disc golf et sur les activités de l’Association disc golf Québec : www.adgq.org

Organisations: Association disc, Groupe Québec HebdoPour

Lieux géographiques: Région de Québec, Montréal, Duberger Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier Parc du Grand Héron.Au

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires