Mont Orignal: Le Relais pas intéressé

Éric
Éric Gourde
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Contrairement aux prétentions de l’actuel propriétaire du Mont Orignal, Michel Biron, la station de ski le Relais n’est pas intéressée à acquérir des équipements du Mont Orignal.

La station de ski le Relais n’est pas intéressée à acquérir des équipements du Mont Orignal, pas plus qu’elle ne souhaite son démantèlement, contrairement aux rumeurs actuellement véhiculées dans la région. C’est la précision faite par le directeur général de la station Le Relais, Gaétan Chabot, bien aux faits des discussions actuellement en cours entre le propriétaire actuel du Mont Orignal, Michel Biron, et un groupe d’investisseurs potentiels de la région.

« Oui, nous avons visité le Mont Orignal il y a quelques jours mais pas pour faire une offre sur ses équipements. Ce n’est pas dans nos projets d’acquérir un remonte-pente ou tout autre équipement à cet endroit. Il n’y a rien sur le site qui convienne à nos projets de développements actuellement en cours,» précise M. Chabot. Celui-ci nous confiait que la station de ski souhaite développer son versant-sud et que l’équipement qu’elle pourrait éventuellement souhaiter dénicher est un T-bar de type Arbalète, qui n’existe plus au Mont Orignal depuis plusieurs années. «Si jamais il y avait fermeture de la station, on pourrait regarder quelque chose en ce sens mais pas avant », a tenu à ajouter M. Chabot

«On souhaite rester à l’extérieur de ce débat et éviter qu’on se serve de nous pour provoquer des choses. Tant mieux si des gens localement sont intéressés à poursuivre l’aventure. On a un bon voisinage avec toutes les autres stations de ski de la région.» M. Chabot déclare également qu’il ne serait pas non plus intéressé à devenir gestionnaire de la station de ski. «Le marché est difficile, il y a cinq ou six ans, les tarifs d’électricité pouvaient être modulés pour les entreprises, on souhaiterait que ce soit encore ainsi. La loi CSA Z-98 est aussi très sévère et rend l’entretien des remontées mécaniques très couteux.»

Tout en souhaitant bonne chance à d’éventuels investisseurs, monsieur Chabot doute de la rentabilité à long terme de la station du Mont Orignal estimant qu’il est difficile de rentabiliser un tel équipement. Pour lui, le nombre de jours-ski n’est pas suffisant et rend difficile de rentabiliser une telle aventure

 

Groupe Québec Hebdo

Organisations: Le Relais, Groupe d’investisseurs potentiels

Lieux géographiques: Le Mont Orignal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires