Défi sportif : bien plus que des athlètes

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les 4000 athlètes du Défi sportif proviennent de la relève et de l’élite et n’ont qu’une seule idée en tête : performer dans leur sport malgré leur déficience. Ils sauront le prouver du 23 au 29 avril à Montréal, en compagnie de sportifs provenant d’une quinzaine d’autres pays.

Estevenson Amboise, un adolescent atteint de déficience intellectuelle, vivra l’expérience du 29e Défi sportif «dans sept dodos». C’est sa cinquième participation et il ne compte pas en rester là. «Je suis compétitif, donc ça me plait.» Gabriel Authier, lui, ne possède que deux doigts à une main. Il a un bras plus court que l’autre, mais ça ne l’empêche pas de jouer au hockey comme pas un. «L’an dernier, on avait gagné la médaille de bronze, annonce-t-il tout fièrement. En plus, notre équipe est encore meilleure cette année!» Une expérience qui leur a permis de développer une belle assurance et une meilleure estime d’eux-mêmes tout en favorisant des rencontres enrichissantes avec des athlètes d’élite, constate leur enseignante à l’école Irénée-Lussier, Chantal Bordeleau.

Selon le directeur du comité des Jeux paralympiques, Henry Stoogard, seulement 3% des personnes handicapées pratiquent un sport comparativement à 33% des Canadiens n’ayant pas de déficience. «Il faut changer ça, ça leur apporte des bénéfices incroyables!», a-t-il mentionné en conférence de presse.

Jean-Marie Lapointe et Chantale Petitclerc : porte-parole du Défi

Le Défi sportif Altergo a changé la vie de Jean-Marie Lapointe, porte-parole pour une 11e année consécutive. «Le Défi sportif rejoint mes valeurs. Quand j’ai commencé, j’étais loin de me douter que ça allait changer ma vie. Ça me permet de découvrir des gens très inspirants, de devenir une meilleure personne.» La rencontre de ces athlètes l’a même influencé dans son travail. Il a créé deux documentaires, entre autres, ayant la déficience comme sujet principal. Jean-Marie Lapointe a aussi dévoilé le nouveau slogan : «Plus que des athlètes» qui souligne la résilience et la joie de vivre des participants. Chantale Petitclerc, récemment devenue entraîneuse de l'équipe d'athlétisme d’Angleterre, est porte-parole depuis 1998. L’horaire des compétitions et la liste complète des activités reliées au Défi sportif sont disponibles au www.defisportif.com Des envoyés spéciaux de votre journal local de TC Media couvriront en direct le Défi sportif. À lire sur notre site Internet.

Le Défi sportif au quotidien

Un Journal écologique quotidien (JEQ) du Défi sportif AlterGo, sera réalisé en collaboration avec TC Media! Du 23 au 29 avril, recevez chaque jour par courriel une infolettre contenant articles, photos et vidéos. Un incontournable pour suivre les prouesses d'athlètes inspirants! Pour vous inscrire, envoyez un courriel à jeq@defisportif.com.

Le Défi sportif, c’est quoi?

- 4000 athlètes - Pour des sportifs de toutes les déficiences - Athlètes provenant d’une quinzaine de pays - Sept jours de compétition - 13 sports - 900 bénévoles - Évènement international

Organisations: école Irénée-Lussier, Comité des Jeux paralympiques, Défi Le Défi sportif Altergo Journal écologique

Lieux géographiques: Montréal, Angleterre

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires