Attentat dans une mosquée : le Centre des congrès reçoit les funérailles


Publié le 1 février 2017

De nombreux messages et gerbes de fleurs déposés en soutien à la communauté musulmane devant le Centre culturel islamique de Québec. (Photo TC Media - Monica Lalancette)

FUSILLADE. Le Centre des congrès de Québec accueillera les funérailles de trois des victimes des attentats de Québec ce vendredi, tout juste après la prière de 12h30 à la Grande mosquée de Québec.

Le Centre culturel islamique de Sainte-Foy a fait savoir que dès 11h, les portes du Centre des congrès de Québec seront ouvertes pour accueillir les citoyens désireux de se recueillir une dernière fois. On y exposera les dépouilles de trois des victimes de la fusillade: Mamadou Tanou Barry, Ibrahima Barry et Azzeddine Soufiane.

Une demande pour un endroit spacieux avait été faite au maire de Québec, a indiqué le vice-président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Labidi.

Les funérailles des trois autres victimes de l’attentat de Québec doivent être célébrées quant à elles jeudi au centre Maurice-Richard de Montréal, a fait savoir M. Labidi. Les funérailles d'Abdelkrim Hassane, Khaled Belkacemi et Aboubaker Thabti se tiendront à 13h.

Trois familles ont demandé le rapatriement des dépouilles de leur proche dans leur pays natal, pour pouvoir « terminer leur deuil », a souligné le vice-président. « Ils ont des centaines de proches : particulièrement des mères, des sœurs, des pères, des grands-pères. Tous ces gens ne pourront pas finir leur deuil s’ils ne voient pas le corps de leur proche bien-aimé », a-t-il exprimé en anglais.

Deux corps seront ainsi rapatriés en Algérie et un en Tunisie, a soutenu M. Labidi.

Les six personnes qui ont perdu la vie dans l’attentat de Québec sont Mamadou Tanou Barry, 42 ans et son frère Ibrahima, 39 ans, originaires de la Guinée; Abdelkrim Hassane, 41 ans et Khaled Belkacemi, 60 ans, tous deux d’Algérie; Aboubaker Thabti, 44 ans, de Tunisie et Azzeddine Soufiane, 57 ans, du Maroc.

Plus sur le sujet : Ce qu'on sait sur les victimes

Avec la collaboration de Prisca Benoit

TC Media