Sections

Des logements en abondance à Québec


Publié le 27 juillet 2017

Une accalmie est à prévoir dans les mises en chantier des logements locatifs.

©(Photo TC Media – Archives)

ANALYSE. Les locataires à la recherche d'un logement ont l'embarras du choix dans la région de Québec. À tel point qu'un avis de «construction excessive» a été émis dans une récente étude sur le marché de l'habitation menée par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Il ressort de l'évaluation nationale que le rythme de la construction d'appartements locatifs a surpassé la demande de ce type d'habitation dans la capitale québécoise. La principale préoccupation viendrait du fait que la situation perdure depuis plusieurs trimestres, ce qui exerce une pression sur ce segment de marché.

Le taux d'inoccupation dans les immeubles locatifs récemment bâtis a grimpé de 4,8 à 8,4% dans la région de Québec.

Étude de la SCHL

Selon la SCHL, le nombre de mises en chantier de logements locatifs neufs a atteint des niveaux record en 2015 et 2016. Pour chacune de ces deux années, on observe un ajout de près de 2500 appartements, tandis que la moyenne annuelle avoisine les 1300 unités au cours de la dernière décennie.

«Cette croissance de l'offre se fait sentir, constate la SCHL, puisque le taux d'inoccupation dans les immeubles locatifs récemment bâtis a grimpé de 4,8 à 8,4%». Cela, sans compter qu'à mi-chemin en 2017, on dénombre déjà 2200 nouveaux appartements arrivés sur le marché

TC Media