Hausse de loyer: le BAIL invite à la prudence


Publié le 7 mars 2017

Logement à louer

©(Photo TC Media - Archives)

LOGEMENT. Le Bureau d'animation et information logement (BAIL) de Québec demande aux locataires de rester vigilants par rapport à la hausse de leur logement. Selon eux, la hausse des loyers devrait être minime cette année à Québec, à moins de circonstances exceptionnelles.

Le BAIL s'est fié aux estimations moyennes d’augmentation de loyer publiées par la Régie du logement, à l’impact de la variation des taxes foncières et scolaires et aux travaux majeurs réalisés dans l’immeuble ainsi que dans le logement du locataire pour réaliser ses estimations.

Les taxes foncières et scolaires sont l'un des éléments les plus importants pour justifier les augmentations modestes des logements. Selon le BAIL, les immeubles de près de neuf locataires sur dix ont bénéficié d’une baisse des taxes. Cette baisse de taxes devrait influencer à la baisse le calcul de l'augmentation du loyer.

Plusieurs pourcentages des composantes pour calculer l'augmentation de loyer de 2017 établies par la Régie du logement ont eux aussi été revus à la baisse. C'est notamment le cas pour les loyers chauffés au gaz et au mazout dont les prix ont baissé.

D'autres composantes entrent en ligne de compte pour le calcul de l'augmentation d'un loyer. C'est notamment le cas lors de la réalisation de travaux importants sur l'ensemble de l'immeuble ou dans un logement en particulier.

Le BAIL avait manifesté son désaccord en janvier dernier lorsque la Régie du logement avait décidé de cesser la publication de son indice d'estimation annuelle d'augmentation de base des loyers. La Régie a finalement décidé de republier encore cette année ces estimations pour 2017.

TC Media