Québécois indignés par l'isolement des aînés… mais peu agissent


Publié le 13 mai 2017

Les Petits Frères lancent la campagne Aimons jusqu'au bout.

©(Photo gracieuseté)

SOCIÉTÉ. L'organisme d'entraide Les Petits Frères trouve rassurant de constater que les Québécois accordent une grande importance aux conditions de vie des personnes âgées. Sur un choix de cinq causes, celle-ci arrive au 2e rang (26%), tout juste après les enfants malades (28%).

C'est ce qui ressort principalement d'un sondage commandé sur les perceptions et l'attitude des Québécois à l'égard des conditions de vie des aînés et de la problématique de l'isolement. L'étude a été réalisée par Léger, du 24 au 26 avril 2017, auprès de 1005 Québécois âgés de 18 ans ou plus.

Les Petits Frères sont parmi les premiers témoins des souffrances engendrées par l'isolement des personnes âgées. Espérons maintenant qu'un grand nombre de Québécois emboîteront le pas en joignant le mouvement Aimons jusqu'au bout.

Caroline Sauriol, directrice générale des Petits Frères

De plus, 94% des répondants affirment que l'isolement des personnes âgées est un problème important au Québec et 95% croient que l'isolement ou le fait de vieillir seul est un facteur qui peut affecter la santé d'une personne âgée. De ce nombre, 71% pensent que l'isolement est un facteur qui peut grandement affecter la santé des aînés.

Toutefois, à la lumière de ces résultats, Les Petits Frères se demandent pourquoi tant de personnes âgées continuent à vivre isolées (une sur cinq)? Et, pourquoi les Québécois ne posent-ils pas plus de gestes concrets pour renverser la situation?

En effet, l'organisme estime plutôt décevant de constater que seulement 12% des répondants s'engageraient à poser un geste concret pour contrer l'isolement des personnes âgées. De ce nombre, 58% le feraient probablement et 30% ne le feraient probablement pas ou pas du tout. Ceci, même si 46% des répondants croient qu'il est probable qu'ils vont eux-mêmes vieillir seuls.

Campagne de sensibilisation

Pour Les Petits Frères, les résultats du sondage confirment l'importance de la campagne @Ri>Aimons jusqu'au bout<@$p>, lancée ces jours-ci. L'objectif est de sensibiliser le grand public et de l'encourager à poser des gestes concrets de solidarité pour contrer l'isolement des personnes âgées.

«Depuis plus d'un demi-siècle, les équipes des Petits Frères sont parmi les premiers témoins des souffrances engendrées par l'isolement des personnes âgées. Espérons maintenant qu'un grand nombre de Québécois emboîteront le pas en joignant le mouvement Aimons jusqu'au bout», a déclaré la directrice générale des Petits Frères, Caroline Sauriol.

Pour participer au mouvement d'amour et de solidarité envers les aînés : aimonsjusquaubout.ca

(Source : Les Petits Frères)