La plus haute glissade du monde à Stoneham-et-Tewkesbury?

Publié le 16 février 2015

Éligible à l’obtention du record du même nom, la glissade haute de 104.6 mètres est désormais ouverte au public amateur de sensations fortes.

(Photo gracieuseté)

GLISSADE. Le centre de glisse Les Glissades de Tewkesbury pourra désormais se vanter d’exploiter la plus haute glissade hivernale au monde : La Guinness. Éligible à l’obtention du record du même nom, la glissade haute de 104 mètres est désormais ouverte au public amateur de sensations fortes.

L’équipe des Glissades de Tewkesbury travaille depuis quelques années sur ce rêve un peu fou d’une descente aussi longue et renversante. Après des centaines et des centaines d’essais et d’ajustements, ils y sont parvenus. Après avoir utilisé la remontée mécanique jusqu’à une hauteur de 50 mètres, les plus sportifs se rendront jusqu’au sommet de La Guinness, d’où ils pourront entreprendre la descente d’une durée d’environ une minute sur 600 mètres de longueur! Il en coûtera 5$ par glisse pour profiter de La Guinness.

Pour avoir une meilleure idée de l’ampleur de la descente qui attend les amateurs de sensations fortes, voici quelques points de comparaison :

- la Colline Parlementaire est à 105 mètres d'altitude par rapport au fleuve

- la Chute Montmorency à 85 mètres…

- le fleuve a 750 m de largeur entre Lévis et Québec. La Guinness va sur 600 mètres

- la Terrasse Dufferin est à 56 m de dénivelé par rapport au fleuve. C’est donc dire que de descendre La Guinness serait plus ou moins l’équivalent d’une glisse à partir du toit du Château Frontenac… jusqu’à Lévis !

Guy Roberge, directeur général explique que «la piste de 104.6 mètres est très technique à opérer, mais nous ne laissons rien au hasard. On ne peut jamais partir du sommet sans préparatifs ni tests progressifs de dénivelé. Avant qu’un client glisse du haut du 104.6 mètres, on teste d’abord la piste à partir du dénivelé de 50 mètres, le plateau actuel de tous nos départs de pistes, en progressant vers le sommet. Notre préposé analyse ensuite le comportement des tubes, leur rectitude et stabilité tout au long de la descente. S’il juge qu’il y a un danger potentiel, pour quelque raison que ce soit, on se limite à un niveau plus bas de dénivelé qui peut être 70, 80 ou 90 mètres. »

La procédure de test progressif est donc toujours en application, chaque jour d’ouverture du centre, la sécurité étant une priorité absolue aux Glissades de Tewkesbury.

L’équipe des Glissades de Tewkesbury travaille présentement à la conception de tubes avec les Toiles St-Félix afin de créer un tube qui aurait un côté fini pelure d'orange et un côté au fini plus lisse, de manière à pouvoir avoir une marge de manœuvre pour limiter la vitesse et ultimement rendre la piste accessible à tous en tout temps. (J.M.T.)

Le Jacques-Cartier, membre du Groupe Québec Hebdo