Bingo et Tupperware pour aider une maman de Québec


Publié le 21 août 2016

Si tout se passe comme prévu, les pneumonies à répétition et les séjours à l’hôpital seront bientôt une affaire du passé pour la petite Emy-Lee et sa mère Vanessa Wright. (Photo gracieuseté)

MALADIE. Lorsque l’appel à la générosité d’une maman de Québec est parvenu à ses oreilles, Cathy Duchesne s’est dit qu’un peu de bingo et des Tupperware ne feraient pas de mal. Ce mercredi 24 août, elle espère rassembler un maximum de gens autour des cartes de jeu pour aider à défrayer le coût des médicaments de la petite Emy-Lee.

«Personnellement, j’ai des enfants et si c’était ma situation, ce serait une bonne façon de m’aider», fait valoir Cathy Duchesne. La représentante Tupperware, résidente de la Côte-de-Beaupré, raconte avoir été touchée dès qu’elle a entendu parler de la maman d’Emy-Lee.

Pour Vanessa Wright, ce coup de main arrive à un moment critique. La semaine dernière, sa fille de deux ans subissait une opération pour corriger la malformation au cœur qu’on lui a diagnostiquée en décembre. Si tout se passe comme prévu, les pneumonies à répétition et les séjours à l’hôpital seront derrière elles dans 5 à 6 mois, prévoit la maman, mais d’ici là, pas de garderie, et donc pas de retour au travail, mentionne Vanessa Wright. «Je ne m’attendais pas à tous les coûts, confie la jeune résidente du secteur Lebourgneuf, qui a lancé un premier appel à l’aide il y a quelques mois, par le biais de la plateforme GoFundMe. «Je savais qu’il fallait que j’arrête de travailler, mais je m’étais dit qu’attendre entre 4 et 6 semaines [pour le chômage], ce n’était pas si pire. Mais c’est plus long.»

De l’aide aux parents d’enfants malades existe et est bienvenue, poursuit celle qui reçoit un coup de pouce de la fondation En Cœur pour défrayer le coût des repas à l’hôpital, mais joindre les deux bouts reste difficile, conclut Vanessa Wright. La maman rapporte avoir rencontré bien d’autres parents dans sa situation depuis décembre.

«Si j’étais capable de lui donner 500$ je serais contente», conclut Cathy Duchesne, qui compte remettre 40% des profits de son TupperBingo. «Le message va être clair: si vous voulez acheter pour Vanessa, vous pouvez, mais personne ne sera obligé», insiste-t-elle.

L’événement TupperBingo aura lieu ce mercredi, 24 août à 18h30 au 401, avenue Pruneau, à Québec.

 

Lien externe: Page Facebook TupperBingo 

Québec Hebdo