Xavier Roy coupable de tentative de meurtre


Publié le 31 janvier 2017

Xavier Roy a été reconnu coupable notamment de tentative de meurtre, pour l'agression perpétrée contre ses ex-collègues au IGA de Sainte-Catherine. (Photo gracieuseté)

TRIBUNAL. Ayant reconnu les faits depuis le début du procès, Xavier Roy a été déclaré coupable, mardi en fin de journée, de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui. L'auteur de l'agression sauvage de deux ex-collègues du IGA de Sainte-Catherine n'aura pas convaincu le jury de l'absence d'intention malveillante dans ses gestes.

C'est la jurée numéro 5 qui a prononcé les verdicts. Roy a été jugé coupable sur toute la ligne pour les chefs d'accusation de déguisement, d'utilisation d'une fausse arme à feu, ainsi que deux chefs de séquestration et des deux principaux chefs de tentative de meurtre à l'endroit des deux victimes.

Le jeune homme aujourd'hui âgé de 19 ans a écouté impassible les verdicts du jury composé de huit femmes et quatre hommes. Il est resté le regard fixe en leur direction sans aucune réaction émotive. La rapidité de la décision après seulement une journée et demie de délibération a semblé surprendre bien du monde, à commencer par les parents de Roy qui étaient absents de la salle d'audience pour une rare fois.

Rappelons qu'au lendemain de sa démission, le 12 juin 2015, Roy s'est rendu au Canadian Tire de Sainte-Foy pour acheter un pistolet à plomb et un couteau de chasse. Il est ensuite revenu au supermarché IGA de Sainte-Catherine, en fin de soirée, pour se cacher en attendant la fermeture à 22h. Surgissant déguisé, il a agressé violemment deux employés avant de s'enfuir et d'être arrêté chez ses parents non loin du lieu de travail.

Le juge Serge Francoeur a accueilli favorablement les verdicts prononcés par le jury. Il a remercié chacun de ses membres pour «le travail sérieux et exigeant» qu'ils ont eu à faire au cours des deux semaines et demie qu'a duré le procès. Le magistrat a convié les parties pour l'étape des représentations sur la peine le 21 février prochain. Déjà, il a aussi fixé la date pour rendre sa décision au 27 février suivant.

Couronne satisfaite

Le procureur de la Couronne au dossier, Me René Verret, s'est dit très satisfait des verdicts rendus par le jury. Il n'a pas voulu commenter la rapidité avec laquelle la décision a été rendue. Il a plutôt souligné que la preuve était importante et incriminante pour l'accusé. Ajoutant qu'il est assez rare de pouvoir démontrer le déroulement d'un délit capté par les caméras de surveillance des commerces impliqués.

«J'espère une chose, maintenant que le verdict a été rendu. C'est qu'il va permettre aux victimes de poursuivre leur vie avec sérénité et avec la satisfaction que justice a été rendue à leur égard», a terminé Me Verret, en quittant la salle d'audience.

Lire les arguments de la Défense ici.

Lire les arguments de la Couronne ici.

TC Media