Un vif succès pour la journée sécurité à vélo sur la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf

Publié le 3 août 2016

CYCLISME. La Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf a été le théâtre de la «journée sécurité à vélo et burinage» samedi dernier. L'événement s'est tenu en collaboration avec la Sûreté du Québec et la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Le but de cette journée était d'informer les amateurs de vélo à propos des règles de sécurité à vélo et de la réglementation sur la piste cyclable. Les patrouilleurs de la Vélopiste ont profité de l'occasion pour remettre les documents «Pour un meilleur partage de la route…» ainsi que le « Guide de la sécurité à vélo», produits par la SAAQ.

Les cadets de la SQ, aussi de la partie, ont invité les cyclistes à faire buriner leur vélo, tout en les sensibilisant aux bonnes conduites à adopter.

L'organisation a aussi tenu à rappeler que les véhicules hors route, comme les VTT et les motocross, sont interdits sur la Vélopiste, tout comme les cyclomoteurs.

Rivière-à-Pierre de nouveau accessible à vélo

Grâce au Club de motoneige de Saint-Raymond et à la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec, il est de nouveau possible, depuis quelques jours, de se rendre à Rivière-à-Pierre en utilisant la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf.

Le processus de réouverture semble avoir été assez complexe. «Suite à plusieurs démarches de recherche de financement afin de remettre dans l’état initial la section de piste disparue par le glissement de terrain, nous avons dû choisir une option permettant le passage des cyclistes le plus rapidement possible cet été et évidemment pour les motoneigistes lors de la prochaine saison hivernale», pouvait-on lire dans le communiqué annonçant la réouverture de la Vélopiste.

Toutefois, il s'agit de travaux préliminaires. La reconstruction finale, dont la finition de la surface asphaltée, se fera au printemps prochain.

Depuis le début du mois de juin, un important glissement de terrain rendait Rivière-à-Pierre inaccessible par le Vélopiste. Il était alors impossible de parcourir le tronçon reliant le Km 60 (Lac Bégin) et le Km 68 (Rivière-à-Pierre).

Québec Hebdo